Sciences de chez Nous

REPERTOIRE DES LABORATOIRES & CENTRES DE RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST FRANCOPHONE

Mettez en lumière votre laboratoire scientifique en Afrique de l'Ouest francophone en l'enregistrant sur Sciences de chez nous !" Cliquez ici

OPPORTUNITÉ

Fonds Covid-19 : Des scientifiques maliens de grande renommée soupçonnés d’irrégularités

Le Mali est secoué par une série d'interpellations de figures de proue du monde scientifique et d'autres personnalités, soupçonnées de corruption dans le cadre de la gestion des fonds Covid-19 et d'autres malversations financières.

Le mercredi 7 février, la Brigade du Pôle national économique et financier (PNF) a placé en garde à vue onze responsables d’hôpitaux, dont neuf directeurs en fonction. Parmi eux, figurent des chercheurs de renommée internationale, tels que le Pr Akory Ag Iknane, ancien DG de l’Institut national de santé publique (INSP) et le Pr Mounirou Baby, DG du Centre de Recherche et de lutte contre la drépanocytose. 

Des pratiques néfastes aux conséquences graves

Ces interpellations mettent en lumière des accusations sérieuses. Allant d’atteintes aux biens publics à des actes de faux et d’usage de faux, remettant en question l’intégrité de certaines personnalités autrefois respectées dans le domaine médical malien.

Ces pratiques ont eu des conséquences graves sur le système de santé malien, déjà fragilisé par la crise sanitaire. Elles ont entraîné des ruptures de stocks de médicaments, des retards dans le paiement des primes du personnel et une dégradation de la qualité des soins.

Le scandale a éclaté après la publication d’un rapport du Vérificateur général mettant en lumière des anomalies dans la gestion des fonds destinés à la lutte contre la Covid-19. Des mouvements de grève et des manifestations internes au sein des hôpitaux avaient également attiré l’attention sur des suspicions de mauvaise gestion et de détournement de fonds.

Un vaste coup de filet contre la corruption

Le gouvernement malien semble déterminé à lutter contre la corruption, qui gangrène le pays depuis de nombreuses années. Ces arrestations de haut niveau constituent un signal fort de la part des autorités, qui entendent mettre fin à l’impunité et faire rendre gorge aux auteurs de détournements de fonds publics.

Liste des personnalités soupçonnées :

  • Pr. Akory Ag Iknane, ancien DG de l’INSP
  • Ousmane Attaher, ancien DG de l’Hôpital du Mali
  • Abdoulaye Sanogo, DG du CHU Gabriel Touré
  • Illo Bella Diall, ancien DG du CHU Point G
  • Pr Mounirou Baby, DG du Centre de Recherche et de lutte contre la drépanocytose
  • Pr Ousmane Faye, DG de l’Hôpital dermatologique
  • Almoustapha Ouattarra, ancien DG de l’Hôpital de Kati
  • Moussa Coulibaly, ancien DG de l’Hôpital de Ségou
  • Dade Sidi Ben Bouillé Haïdara, DG de l’Hôpital de Sikasso
  • Boureïma Diarra, ancien régisseur spécial auprès des Maliens de l’extérieur
  • Nathan Sogoba, comptable matières de l’Hôpital de Sikasso

Alors que les enquêtes se poursuivent et que les personnes impliquées sont interrogées, la société civile, y compris le Réseau des Associations Maliennes de Lutte Contre la Corruption et la Délinquance Financière, appelle à ce que les auteurs présumés de ces actes répréhensibles soient traduits en justice. 

••••••

Cet article a été rédigé par  Rose Lamah et approuvé pour publication par la rédactrice en chef de Sciences de chez Nous, Fatimatou Diallo. 

➤ Bien que nous ayons mis en place un processus éditorial robuste et bien rodé, nous ne sommes qu’humains. Si vous repérez des erreurs ou des coquilles dans nos productions, veuillez-nous en informer par courriel à l’adresse : correction@sciencesdecheznous.com.

Pour toutes autres préoccupations

Envoyez-nous un email

Contactez-nous sur WhatsApp

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.