Sciences de chez Nous

Search

REPERTOIRE DES LABORATOIRES & CENTRES DE RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST FRANCOPHONE

Mettez en lumière votre laboratoire scientifique en Afrique de l'Ouest francophone en l'enregistrant sur Sciences de chez nous !" Cliquez ici

OPPORTUNITÉ

Mali : l’accessibilité aux médicaments de qualité, un enjeu majeur de recherche

Une étude menée dans les zones de Tombouctou et Mopti par une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) de Bamako, vise à renforcer le système pharmaceutique dans les zones de conflit.

Au Mali, la persistance de la crise sécuritaire, s’étendant sur une décennie, a érodé le système de santé national, accentuant particulièrement les vulnérabilités du secteur pharmaceutique. Dans les zones de conflit, l’approvisionnement en médicaments de qualité émerge comme un défi d’une ampleur significative, mettant en péril la prestation de soins de santé adéquats aux communautés locales.

Pourtant, l’accès aux médicaments constitue une étape cruciale pour parvenir à une couverture sanitaire universelle (CSU).

L’étude, intitulée « Vers le renforcement du système pharmaceutique dans les zones touchées par le conflit au Mali : évaluation de la disponibilité, de l’accessibilité et de l’utilisation rationnelle des médicaments essentiels », et pilotée par les chercheurs Mohamed Ag Ahmed et Issa Coulibaly, propose de relever les défis au Mali.

Pour sa réalisation, la méthodologie élaborée par le scientifique Tamara Hafner est mise en œuvre, impliquant activement les chercheurs et les parties prenantes du secteur pharmaceutique et de la santé. « Cette approche favorise l’engagement des parties prenantes du début jusqu’à la fin de l’étude, les transformant en acteurs clés de la mise en œuvre des résultats », a déclaré à Sciences chez Nous le Dr Issa Coulibaly, enseignant-chercheur à la FMOS.

Financée par Elrha, une organisation dédiée à la recherche et à l’innovation dans le domaine de l’aide humanitaire, cette étude bénéficie d’une expertise multidisciplinaire de l’Institut de Médecine Tropicale et de la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie de Bamako. Les travaux de recherche ont débuté en juin 2023 et vont durer 18 mois.

L’étude est exécutée en trois niveaux ou « work packages » distincts. Le premier évaluera la disponibilité et l’accessibilité d’un panier de médicaments essentiels dans les secteurs public et privé de six districts de Tombouctou et Mopti. Le deuxième se concentrera sur l’utilisation rationnelle de ces médicaments dans les mêmes districts. Et le troisième évaluera le système d’approvisionnement en médicaments et retracera l’origine et l’itinéraire de ces médicaments essentiels.

La Pharmacie populaire du Mali émet des attentes

Un atelier de trois jours a été organisé à partir du 24 août au cours duquel la Pharmacie populaire du Mali, la Direction de la Pharmacie et du médicament, Médecins sans frontières ainsi que des dizaines d’organisations offrant des services d’achat, de vente et de distribution de médicaments, ont participé.

L’objectif de cet atelier était de présenter l’étude aux parties prenantes et de recueillir leurs contributions.

Le Dr Zoumana Fané, Directeur national adjoint de la Pharmacie populaire du Mali (PPM), organisme en charge de la fixation des prix et de la distribution des médicaments dans le pays, a profité de l’occasion pour exprimer les attentes de la PPM vis-à-vis de cette étude.

« Nous aspirons vivement à obtenir un autre mécanisme plus efficace que celui que nous utilisons actuellement pour la distribution des médicaments dans les zones touchées par les conflits », a souligné le Dr Zoumana Fané.

••••••

Cet article a été rédigé par Ani Tchéchté et approuvé pour publication par la rédactrice en chef de Sciences de chez Nous, Fatimatou Diallo. 

➤ Bien que nous ayons mis en place un processus éditorial robuste et bien rodé, nous ne sommes qu’humains. Si vous repérez des erreurs ou des coquilles dans nos productions, veuillez-nous en informer par courriel à l’adresse : correction@sciencesdecheznous.com.

 

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.