Sciences de chez Nous

Search

REPERTOIRE DES LABORATOIRES & CENTRES DE RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST FRANCOPHONE

Mettez en lumière votre laboratoire scientifique en Afrique de l'Ouest francophone en l'enregistrant sur Sciences de chez nous !" Cliquez ici

OPPORTUNITÉ

Lutte contre les maladies à transmission vectorielle en Afrique : lancement de PAMCA-Mali

Le jeudi 24 août 2023, s'est tenue la cérémonie officielle de lancement des activités de la section malienne de l'Association panafricaine de lutte contre les moustiques (PAMCA-Mali).

Une maladie à transmission vectorielle est une maladie causée par un agent pathogène tel qu’un virus, un parasite ou une bactérie, qui est véhiculé et inoculé par un vecteur tel qu’un moustique, un phlébotome, une tique ou une punaise. Ce vecteur devient lui-même infecté en se nourrissant sur un hôte porteur de l’agent pathogène. Le paludisme, la dengue, le chikungunya et le Zika font partie des maladies transmises par un vecteur, en l’occurrence le moustique.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les maladies à transmission vectorielle représentent environ 17% de toutes les maladies transmissibles. Celles-ci sont responsables de plus de 700 000 décès par an dans le monde.

Au Mali, des chercheurs ont créé une section de l’Association panafricaine de lutte contre les moustiques dans le but de s’attaquer en priorité au paludisme. En 2021, cette maladie a causé le décès de plus de 1480 personnes dans le pays.

Le Dr Mamadou Coulibaly, Président de PAMCA-Mali, a déclaré à Sciences de chez nous que « PAMCA-Mali a pour objectif de contribuer à la lutte contre les maladies à transmission vectorielle grâce à la recherche scientifique, au renforcement des capacités, à l’innovation et au développement de partenariats fructueux.»

Le Président de PAMCA-Mali a également souligné que l’organisation s’engage à promouvoir la participation des femmes dans la recherche et plus particulièrement dans le domaine de la lutte antivectorielle contre les maladies. Un programme dénommé « Femmes dans la lutte antivectorielle » (Women in Vector Control) a été mis en place à cet effet. La représentante du Mali pour ce programme est le Dr. Assetou Diarra.

Lors de la cérémonie de lancement, les membres de PAMCA-Mali ont rendu un vibrant hommage aux pionniers de l’entomologie au Mali.

 

••••••

Cet article a été rédigé par Danielle  Agbalo et Bertine Kalnimé (stagiaires) et approuvé pour publication par la rédactrice en chef de Sciences de chez Nous, Fatimatou Diallo. 

➤ Bien que nous ayons mis en place un processus éditorial robuste et bien rodé, nous ne sommes qu’humains. Si vous repérez des erreurs ou des coquilles dans nos productions, veuillez-nous en informer par courriel à l’adresse : correction@sciencesdecheznous.com.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.