Sciences de chez Nous

REPERTOIRE DES LABORATOIRES & CENTRES DE RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST FRANCOPHONE

Mettez en lumière votre laboratoire scientifique en Afrique de l'Ouest francophone en l'enregistrant sur Sciences de chez nous !" Cliquez ici

OPPORTUNITÉ

Pourquoi cette plante doit être utilisée avec précaution malgré ses vertus

Appelée "Nonsikou" en bambara, l'Heliotropium indicum est une herbe utilisée dans plusieurs pays africains contre la tuberculose, le cancer, le paludisme et bien d'autres pathologies. Cependant, des rapports scientifiques soulignent qu'elle renfermerait des effets de toxicité mortels.

« Nonsikou » est une herbe mesurant entre 20 et 60 centimètres de hauteur et pousse dans les endroits frais et humides. Elle est répandue dans presque tous les pays africains et est utilisée depuis des siècles contre les verrues et les inflammations.

Dans ses travaux exposés l’année dernière, le docteur Rouguiatou Diop rapporte que l’Heliotropium indicum (nom scientifique du Nonsikou) est employé dans « toute l’Afrique tropicale comme analgésique dans les rhumatismes, pour augmenter la sécrétion urinaire et pour traiter de nombreuses affections de la peau tels que le pian, l’urticaire, la gale, les ulcères, l’eczéma et l’impétigo ».

Dans les communes de Kolokani et Siby au Mali, « la décoction des feuilles de la plante est utilisée pour nettoyer les yeux malades. La même décoction est utilisée par voie orale et en bain 4 fois par jour durant 10 jours pour les bébés maigres et l’hypertension », souligne la chercheuse.

En cas de nausée pendant la grossesse, la décoction de grappes de la plante est utilisée par voie orale. Au Nigeria par exemple, on utilise une infusion de la plante comme lotion pour nettoyer les ulcères. Au Gabon, on utilise les feuilles réduites en poudre pour traiter les gencives infectées.

Risque de toxicité

Cependant, une équipe de douze chercheurs conduite par le Professeur Chandan Sarkar de l’Université des sciences et technologies de Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman au Bangladesh a montré, après des analyses en laboratoire sur des souris, que les extraits aqueux de « Nonsikou » sont toxiques à un certain degré d’absorption. « L’administration orale pendant 14 jours de 1 à 2 g/kg d’extraits aqueux de la plante induit des effets pathologiques sur le cœur, les reins, le foie et les poumons; par conséquent, une utilisation prolongée et continue n’est pas recommandée », alertent les chercheurs dans leur étude publiée dans la National Library of Medicine (NIH).

« L’ingestion d’Heliotropium est dangereuse », insiste le Dr Rouguiatou Diop, « car des accidents mortels d’empoisonnement chez des humains à la suite de l’absorption de tisane et de la consommation d’aliment contaminé par des grains d’Heliotropium ont été enregistrés ». Selon la chercheuse, des substances chimiques appelées pyrrolizidines sont excrétées dans le lait.

Selon la chercheuse, des substances chimiques appelées pyrrolizidines sont excrétées dans le lait. Lorsqu’une mère allaitante utilise la plante pour des soins, elle expose son bébé à un risque de toxicité, car les pyrrolizidines toxiques causent des dommages au foie et à d’autres organes.

Il a également été démontré par des recherches que la poudre des racines de la plante est toxique pour le bétail.

À la fin de leur étude, le Professeur Chandan Sarkar a indiqué qu’il faudrait nécessairement mener d’autres études cliniques pour confirmer les effets de la plante, déterminer la toxicité de la dose thérapeutique et isoler les composants réellement bioactifs.

•••••

Cet article a été rédigé par la journaliste  Bertine Kalnimé et édité par Ani Tchétché, éditeur d’articles à Sciences de chez Nous (SDCN). L’article a été approuvé pour publication par la rédactrice en chef de Sciences de chez Nous, Fatimatou Diallo. 

➤ Bien que nous soyons fiers de notre processus d’édition, nous ne sommes qu’humains. Si vous repérez des erreurs ou des fautes de frappe, nous aimerions avoir de vos nouvelles par mail à correction@sciencesdecheznous.com🔚

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.