Sciences de chez Nous

Search

REPERTOIRE DES LABORATOIRES & CENTRES DE RECHERCHE EN AFRIQUE DE L'OUEST FRANCOPHONE

Mettez en lumière votre laboratoire scientifique en Afrique de l'Ouest francophone en l'enregistrant sur Sciences de chez nous !" Cliquez ici

OPPORTUNITÉ

Comprendre l’évolution de la cartographie numérique vers la géovisualisation : Les explications du Pr Hamidou Tembiné

Dans une communication adressée à Sciences de Chez Nous (SDCN), le Professeur Hamidou Tembiné, chercheur malien et directeur du laboratoire d'apprentissage et de théorie des jeux à l'Université de New York, met en évidence l'importance des outils de cartographie numérique et de géo-visualisation avancée pour appréhender notre environnement.

Une cartographie numérique, qu’est ce que c’est ?  Il s’agit d’une représentation numérique des données géographiques, similaire à une carte traditionnelle, mais accessible sur un ordinateur ou un téléphone. Elle permet d’afficher des lieux sur un écran et offre bien plus de fonctionnalités que les cartes papier classiques, comme la recherche d’itinéraires, la localisation de lieux particuliers, et l’affichage d’informations en temps réel.

Peut-être vous demandez-vous ce qu’est une carte numérique en 3D ? Il s’agit d’une technologie utilisant le numérique pour représenter l’environnement géographique en trois dimensions. Cela permet une visualisation plus réaliste des reliefs, des bâtiments et d’autres caractéristiques du paysage, ce qui est particulièrement utile dans des domaines comme la planification urbaine, la simulation environnementale ou les jeux vidéo. Cette dimension supplémentaire offre une perspective plus détaillée et précise de la topographie et de l’architecture par rapport à la cartographie en 2D.

Pourquoi opter pour une carte en 3D plutôt qu’en 2D ? Une carte en 3D offre une représentation plus réaliste du monde. Cela est essentiel dans des domaines tels que la planification urbaine, où la disposition des bâtiments à différents niveaux est cruciale, ou dans la navigation aérienne. Une carte en 3D permet de saisir plus en profondeur et avec précision la topographie et l’architecture.

Que peut-on faire concrètement avec une cartographie numérique ? Les cartes numériques sont extrêmement pratiques. Elles permettent de trouver des itinéraires, de repérer des lieux d’intérêt, de planifier des voyages, d’élaborer des stratégies d’investissement, de réaliser des études de marché, voire même d’explorer des lieux sans bouger de chez soi.

Les drones, ces aéronefs sans pilote, peuvent capturer des images en 3D de la terre depuis les airs. Cette technologie est précieuse dans la planification urbaine, car elle facilite l’évaluation de l’impact des nouvelles constructions, l’analyse des flux de circulation et la prévision des besoins en infrastructures. La carte en 3D offre une représentation plus fidèle de la morphologie du terrain et des structures, contrairement à la carte en 2D.

Comment utiliser efficacement une carte numérique pour repérer des lieux d’intérêt ? Pour une utilisation optimale, il est recommandé de définir d’abord vos critères, comme les types de lieux que vous souhaitez explorer. Ensuite, utilisez les filtres de la carte pour affiner vos choix. Toutefois, gardez à l’esprit que la simple consultation de la carte ne suffit pas ; il est essentiel de bien la comprendre pour prendre des décisions éclairées (voir la théorie des jeux de géolocalisation des services).

Comment extraire des informations utiles des données cartographiques ? Pour ce faire, il est nécessaire d’analyser les symboles, les légendes et les couleurs sur la carte, ainsi que de prendre en compte l’échelle pour évaluer les distances réelles. Les cartes topographiques peuvent fournir des informations détaillées sur les reliefs, tandis que les cartes thématiques se concentrent sur des aspects spécifiques tels que la population ou la végétation. La clé réside dans la patience nécessaire pour décrypter ces éléments en vue d’extraire des informations précieuses.

Ces dernières années, Timadie, en collaboration avec Grabal et Guinaga, s’est penché sur une question cruciale : qui produit, consomme, vend et achète quoi, où et quand ? Les cartes numériques sont déjà très détaillées dans certaines parties du monde, mais malheureusement, ce n’est pas le cas partout. Les informations contenues dans ces cartes vont au-delà de la simple localisation géographique. En ajoutant des données sur la production, la consommation, la vente, l’achat, ainsi que la localisation dans le temps et l’espace, les cartes numériques actuelles, combinées à ces informations géospatiales et économiques, peuvent grandement contribuer à répondre à des questions complexes, comme celles étudiées par Guinaga.

Ensuite, il est nécessaire d’analyser les mouvements et les emplacements grâce à des cartes interactives pour mieux comprendre qui produit, consomme, vend et achète quoi, où et quand. Cette approche peut s’avérer particulièrement pertinente dans le cadre de la planification économique.

Cependant, avant d’obtenir des cartes en 3D intégrant des données économiques, il est impératif de disposer de données de qualité, fiables, et vérifiables. C’est pourquoi Timadie s’attèle activement à sécuriser ces données au moyen de technologies de chaînes de blocs. Une fois que ces données sont en place, un tableau de bord peut offrir une variété de visualisations en 3D, aidant à répondre à la question de savoir qui produit, consomme, vend et achète quoi, où et quand. Il convient de noter que, pour répondre à des questions de saisonnalité, telles que la disponibilité saisonnière des fruits dans une zone donnée, il est nécessaire d’intégrer des informations sur les productions locales et les arrivées sur les marchés locaux.

En fin de compte, l’enrichissement de la cartographie numérique par ces données transforme considérablement son aspect, lui donnant une dimension nouvelle, à savoir la géo-visualisation avancée. Cette approche va au-delà de la simple représentation cartographique, offrant une vision plus complète des activités géospatiales. Elle peut englober des informations sur les flux commerciaux, les centres économiques, les modèles de consommation, etc. En combinant des éléments géographiques, de santé, de sécurité, économiques et temporels, elle permet d’obtenir une vision plus holistique des dynamiques sociales et commerciales dans un espace-temps donné.

De plus, les avancées de l’intelligence artificielle offrent la possibilité de transformer la géo-visualisation en automatisant l’analyse de données géospatiales, en améliorant la précision des cartes, et même en permettant la prédiction des tendances géographiques. Cette avancée ouvre la porte à des applications innovantes, telles que la cartographie interactive, la géo-visualisation des activités économiques, sanitaires, sécuritaires, la détection des changements environnementaux, et la planification urbaine basée sur l’extraction automatique d’informations à partir des données.

••••••

Ce texte est une contribution du Professeur Hamidou Tembiné et édité par Ani Tchétché, éditeur d’articles à Sciences de chez nous. La contribution a été approuvée pour publication par la rédactrice en chef de Sciences de chez Nous, Fatimatou Diallo. 

➤ Bien que nous ayons mis en place un processus éditorial robuste et bien rodé, nous ne sommes qu’humains. Si vous repérez des erreurs ou des coquilles dans nos productions, veuillez-nous en informer par courriel à l’adresse : correction@sciencesdecheznous.com.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.